Quand on pense « travail en famille » c’est bien souvent l’image de l’épicerie ou du garage repris de père en fils qui nous vient à l’esprit. Le jeune Paul qui, en parallèle de ses études jouera les caissiers pour ses parents, et qui reprendra l’affaire familiale au décès de ces derniers, qu’il le veuille ou non. Ce temps est révolu.

Ce qu’il faut savoir sur le travail en famille

Aujourd’hui de nombreuses entreprises familiales existent dans différents domaines, et il est même devenu possible de travailler de chez soi, entouré de ses proches. Travailler sans rémunération pour le compte de ses parents était autrefois totalement envisageable, c’est désormais considéré comme du travail dissimulé et passable d’une amende. Tous les membres de la famille doivent être déclarés, c’est pour cela qu’il est vivement conseillé de passer par la création d’une SARL . Une « SARL » est une Société A Responsabilité Limitée et peut être « de famille ». La SARL de famille possède les mêmes spécificités qu’une SARL, la seule différence étant que les associés sont reconnus comme de la même famille.

Les avantages et les inconvénients du travail en famille

En matière de fiscalité, l’avantage principal de la SARL de famille réside dans le fait de pouvoir bénéficier d’un régime spécial et d’opter pour l’impôt sur le revenu. Travailler en famille, c’est aussi une liberté : il n’existe pas de barrières comme celles que l’on pourrait s’imposer avec ses collègues ou son patron dans une entreprise dite « classique ». Les bénéfices engrangés ne sont pas externalisés, on travaille pour soi, pour son patrimoine. Si l’entreprise existe depuis des années, voire des siècles, il y a peu de chances qu’elle s’effondre du jour au lendemain si la transmission a été correctement réalisée.

Ce côté informel pourra être un avantage dans certaines SARL familiales, mais un inconvénient pour d’autres. Entretenir des relations tendues avec un membre de sa famille, lorsque la maison fait également office de bureau, ça n’est pas l’idéal. Au commencement, tout se passe généralement très bien, puis les tensions s’installent. Il est aisé de réprimander un employé paresseux ou insolent : après tout, il coûte de l’argent à l’entreprise et se doit donc d’être rentable. Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit de son petit frère adoré, avec lequel on partage des souvenirs d’enfance précieux ? La limite entre le travail et la famille n’existe plus, et nombreux sont les témoignages de personnes qui confient avoir « perdu » un membre de leur famille.

Il est donc important de poser d’emblée les conditions et de connaître la place de chacun. Dans une très grande entreprise il est plus simple de prendre ses distances, chacun pouvant diriger un pôle en fonction de ses compétences et possédant son bureau, mais c’est aussi applicable dans une plus petite sphère professionnelle à domicile. Il est nécessaire de faire preuve d’ouverture d’esprit, de confiance et de savoir déléguer : autrement dit, de ranger les vieux clichés au placard. Prévoir un espace de travail pour chacun est dans ce cas de figure précis, un choix judicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *